Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vendredi, samedi 30-31 01 09 "...Un peintre a grand-raison de se préoccuper de la finesse, mais il doit y joindre la force..."

Publié le par Francois-Bhavsar




Vire au cabestan  Huile sur toile  100X100  2005-6

Belle toile appartenant à V. que j'ai reshooté jeudi.


"...Un peintre a grand-raison de se préoccuper de la finesse, mais il doit y joindre la force, qui ne l'exclue pas, tant s'en faut. Toute la peinture est dans le dessin fort et fin à la fois. Elle n'est que là, quoi qu'on en dise, dans un dessin ferme, fier, caractérisé, même s'il s'agit d'un tableau qui doit impressionner par sa grâce..."
JD Ingres



VENDREDI  30 01 09


Vendredi matin, le big boss des bosquets est là.


Quatre heures de peinture par -2° ; 
je maintiens sous l'aisselle le pinceau fin auquel je tiens,
pour qu'il ne gèle pas.
Eh ouais.




Le danseur d'arbres.










L'atelier du gland (hum).








Arbre 5 - Forêt de Sénart.  Acrylique sur toile  169X60  2009










Autoportrait en yéti des feuilles mortes.






L'après-midi à l'atelier, j'avance ma Nature morte au potiron.

Il n'est plus orange,
il devient vert,
beurck.







Fin d'aprem, à la mairie de Crosne, belle séance de boulot avec Bernard :




Avec l'ami Bernard.


Pour un projet qui tourne autour de ça :



Jeff, Bill, et Rudyard.


Voilà un truc que je vais pouvoir commencer
ces jours-ci.





Et le soir, dîner bien poilant chez Eugène et Anne.





Eugène, pas enfant de coeur, trouve que j'ai dit des horreurs,
bon, peut-être, 
mais s'il faut cul-serrer chez les bon potes...

Et quelques mouches à l'ami O.
pour m'avoir vanné.







SAMEDI 31 01 09




Le matin, atelier dans le jardin :
je travaille les doubles châssis pour mes "
arbres debouts - arbres de Sénart"







Arborescence brutale dans le jardin.

Cela pour préparer l'expo d'Yerres :
je voudrais 4 à 5 doubles châssis disposés autour d'une toile au sol représentant un des trous d'eau de la forêt. Mes autres tableaux seront accrochés classiquement aux murs.


Les  affiches prévues.





L'après-midi, à l'atelier toujours la nature morte au potiron, sauf que le potiron,
ben, il est dans la poubelle.



En cours


Bon, un oeil éxercé vous dit la différence de boulot entre les deux poivrons :
l'un quasi définitif est travaillé à l'huile (celui du dernier plan),
l'autre, à l'état d'ébauche, attend une prochaine séance.
Même difference entre l'argenterie du fond et celles des côtés.




Bon, c'est pas que je m'emmerde mais j'ai un éléphant rose sous mes fenêtres.
Salut et vidons nos verres.


Partager cet article

Repost0

Jeudi 29 01 09 "Le dessin est la probité de l'art"

Publié le par Francois-Bhavsar


"Le dessin est la probité de l'art.
Dessiner ne veut pas dire simplement reproduire des contours ; le dessin ne consiste pas simplement dans le trait : le dessin c'est encore l'expression, la forme intérieure, le plan, le modèle.
Voyez ce qui reste après cela ! Le dessin comprend les trois quarts et demi de ce qui constitue la peinture. Si j'avais à mettre une enseigne au-dessus de ma porte, j'écrirais: École de dessin, et je suis sur que je ferais des peintres..."

JD Ingres  




Jour d'anniversaire,
le baratin ploc-ploc-blog du peintre a 1 an et 209 articles  au compteur :
 du boulot, des nuits courtes et des poilades.






Je bosse une partie de la nuit sur des projets d'affiches
et préparer ainsi mon RDV de 10.00 du matin.






Tôt matin coursàpied avec sacàpuces










Puis je suis au taffe avec l'équipe de l'entreprise VYP sur les affiches de la prochaine expo.
Et donc, en primeur pour vous, bande de veinards :



Notez et réservez l'agenda.



Vernissage le jeudi 5 mars.





Merci à Vincent pour ce formidable coup de main :
à partir du 24 02 09 on va écrémer le coin avec ces 4 affiches.

(Bon, d'accord, l'en manque une : j'ai été chez le photographe faire shooter le quatrième tableau)




L'après-midi à l'atelier.
Je dialogue avec un concombre.
Holà, faut aller faire dodo.







Le potiron commence à faire la gueule.












Autoportrait :
je capte le cri du cucurbitacé courroucé ;
ça affole pas le griffu et canigou.





Le soir je tend mon "arbre 4" sur son double châssis.












et passe déposer ça chez le photographe :









Bon, c'est pas que je m'emmerde mais j'ai les bois à courir.
Salut les caverneux.




Partager cet article

Repost0

Mercredi 28 01 09 "...Mais pourquoi y a-t-il si peu d'artistes qui sachent rendre la chose à laquelle tout le monde s'entend? ..."

Publié le par Francois-Bhavsar






Ben, rebelote : je retourne terminer dans la forêt la peinture commencée hier.



Arbre 4, forêt de Sénart  160X90  Acrylique  2009

Yeap, c'est grand.



L'atelier de campagne pour faire le boulot.


Le breton des sous-bois est de retour, avec ou sans bonnet.



Autoportrait dans les fourrés.





L'après-midi à l'atelier, costaude la santé,
j'crains pas le chaud-froid, m'sieur, dame


"...Mais pourquoi y a-t-il si peu d'artistes qui sachent rendre la chose à laquelle tout le monde s'entend? ... Il se lève, il s'éloigne, il jette un coup d'oeil sur son oeuvre. Il se rassied, et vous allez voir naître la chair, ..., la poire jaune et mûre tomber de l'arbre, et le raisin vert attaché..."

Diderot 1795




Potiron, argenterie and so on.   En cours

J'ai esquissé kéks trucs brillants : ça égaie.


Autoportait, tsoin, tsoin.




Bon, c'est pas que je m'emmerde mais j'ai un cheveux à couper en quatre.
Salut les crânes d'oeuf.

Partager cet article

Repost0

Mardi 27 01 09

Publié le par Francois-Bhavsar








27 01 09








Dés potron-minet dans la forêt, pour peindre ;
j'en profite : y pleut pas, y neige pas, y géle pas, il fait 3°,
le printemps quoi :




Yeah, le yéti-des-bosquets est de retour.





Foutu sac-à-puces, aucun respect :
marcher sur une oeuvre qui sera accrochée sur les murs de musées prestigieux
dans 1 000 000 d'années.






Autoportrait au trou d'eau  encre de Chine  20X30  27 01 09




Et donc :






Arbre 4, forêt de Sénart  Acrylique sur toile  89X160  En cours



Bon, si le temps le permet, je le finis sur place demain,
là, je dois cavaler pour shooter un tableau chez les proprios. J'aimerais l'utiliser pour la pub dans la rue de ma prochaine expo. C'est un de mes maître-tableaux  l'année 2008.




Le massif de BD  huile sur toile  130X162  2008


A baver, hein.





L'après-midi,  à l'atelier où je commence ceci :





Faudra peut-être rajouter une argenterie, à voir demain.

Hum, certaines semaines, le marchand de légumes m'aime, mais alors il m'aime.








Bon, c'est pas que je m'emmerde,mais faut que j'aille baver des ronds de chapeaux.
Salut à vos araignées au plafond. 

Partager cet article

Repost0

Samedi, dimanche, lundi 24-25-26 01 09 "...Celui qui a le sentiment vif de la couleur, a les yeux attachés sur sa toile..."

Publié le par Francois-Bhavsar














Samedi  24 01 09

Pfuuuuuu.
Pas une sinécure d'aller faire le pied de grue
devant un  super-marché de banlieue à demi-glauque,
traversé par des hères de toutes sortes.




Certains sont adorables mais la majorité des pousseurs de caddies 
semble invertébrée. Et les lépreux ça attendra.
Du coup mon tronc s'est rempli lentement.





Autoportrait, quête à Athis-Mons.  encre de Chine   24 01 09



D'autres spécimens :









L'après-midi à l'atelier où j'avance la nature morte en cours.




Dimanche  25 01 09


C'est la forêt et les loups toute la journée :



les louveteaux  aquarelle  21X30  25 01 09









Increvables, les loupiots :
whisky amical bien mérité en fin de journée
.
 

 

 

Lundi 26 01 09


Le matin course à-pied avec Sakkapuce et
achat de matériel.
 



Puis à l'atelier,  où je signe en fin de journée ce tableau :



Les trois verres  33X41  Huile sur toile  2009


".....C'est le dessin qui donne la forme aux êtres ; c'est la couleur qui leur donne vie. Voilà le souffle divin qui les anime....
Celui qui a le sentiment vif de la couleur, a les yeux attachés sur sa toile ; sa bouche est entrouverte, il halète, ; sa palette est l'image du chaos..." 
Diderot  1766



Bon, c'est pas que je m'emmerde mais j'ai du boulot.
Salut, les faîniasses.

Partager cet article

Repost0

Jeudi vendredi 22-23 01 09 "...Quel est donc pour moi le vrai, le grand coloriste ?..."

Publié le par Francois-Bhavsar

Sans fioriture, ces deux jours
les trois verres se remplissent :



Huile sur toile   en cours



"...Quel est donc pour moi le vrai, le grand  coloriste ? c'est celui qui a pris le ton de la nature et des objets bien éclairés, et qui a su accordé son tableau..."

Diderot,  1795




Bon, ce jeudi c'est ma journée mensuelle bénévole pour la communauté
de ma petite ville :
faut c'qui faut (hum).






Y'a qu'à voir les deux seuls dessins que j'ai produit ce jour :





Les 3 dessins : Encre de Chine   20X30  22  01 09

Le 2°, c'est Manuel Hannah Musallam :  il est sous les missiles et ce qu'il crie de Gaza est déchirant.


Vendredi, aquarelle sous la flotte, bof,
faut être atteint, quand même :



La forêt de Sénart  20X30  23 01 09



 A l'atelier, (enfin),



j'avance mes verres :



Bon, faut dire que j'ai aussi bossé pour rentrer une nouvelle rubrique, là, à droite :
"
Librairies et livres",


La famille L  Huile sur toile  2003-5



et faut pas vous gêner pour y mater un petit coup.








Le choix d'un livre  HT  50X50  2000





Différentes librairies parisiennes  Crayons  38X50  1998








Le choix d'un livre  crayon    45x55  1999




Autre gros boulot, j'ai rénové mes rubriques
"Garde républicaine" et "Peinture militaire",
si le coeur vous en dit.

La garde, Paris   gouache  50X65   2008





Et votre serviteur au contact :






Bon, c'est pas que je m'emmerde mais j'ai une grosses mine à poser.
Salut les chieurs.




Partager cet article

Repost0

Lundi, mardi, mercredi 19-21 01 09 "...L'artiste qui prend de la couleur sur sa palette, ne sait pas toujours ce qu'elle produira sur son tableau..."

Publié le par Francois-Bhavsar








Foin de faribole pour ces trois jours,
voilà le tableau en cours :
il promet l'animal :










Pour le reste, ayant depuis 4-5 mois le nez dans la forêt, dans l'atelier et dans l'ordinateur, ben, y'a plein de trucs terre-à-terre, toujours remis, qu'il a bien valu que je fasse : révision-voiture, réparation-VTT, vaccin-chien, compte-à-boucler, machin-truc-à-broutiller, visite-à-rendre, etc. La sauvagerie a des limites et le matériel aussi.


Lundi, snif, suis aller chercher mon tableau à l'église Saint-Sulpice.
Joseph et sa p'tite sainte famille avait pris goût aux boiseries XVIII° de la sacristie.
Mon garage leur rappellera la grotte natale.


L'atelier de Joseph 130X192  Huile  2008



Mardi, toujours mes chênes :




Forêt de Sénart  aquarelle  21X30  20 01 09






Mercredi, diverses visites pour préparer l'expo d'Yerres.
(2 au 15 mars 2009 - Parc Caillebotte - 91330 Yerres)









Voici la salle d'exposition,
en ce moment un peintre du nom de Cèdre y montre ses  productions.

"...L'artiste qui prend de la couleur sur sa palette, ne sait pas toujours ce qu'elle produira sur son tableau. En effet à quoi compare-t-il cette couleur, cette teinte sur sa palette ? A d'autres teintes isolées, à des couleurs primitives. Il fait mieux: il la regarde où il l'a préparée, et il la transporte d'idée dans l'endroit où elle doit être appliquée. Mais combien de fois ne lui arrive-t-il pas de se tromper dans cette appréciation? En passant de la palette sur la scène entière de la composition, la couleur est modifiée, affaiblie, rehaussée et change totalement d'effet. Alors l'artiste tâtonne, manie, remanie, tourmente sa couleur. Dans ce travail sa teinte devient un composé de diverses substances qui réagissent (...) les unes sur les autres..."

Denis Diderot, Essais sur la peinture, 1795






Bon, c'est pas que je m'emmerde mais j'ai des ponts à saboter.
Salut les pas-finis.



Ah, le petit jeu privé pour le "meilleur des maris" :
(j'vais p'têt gagner au fond) :


Partager cet article

Repost0

Samedi dimanche 17 -18 01 09

Publié le par Francois-Bhavsar



Samedi.

Ouf, je met la dernière main à mon dossier pour les peintres aux Armées.
Passe mon après-midi à faire des allées et retour
 entre l'officine spécialisée en photocopies et la maison
avec mes clés USB et mon disque dur,
pffuuuuuuuu,
 ras-le-bol,
vivement ce soir qu'on se couche.


Ah, Brest!

A l'arsenal, Brest.  gouache   50X65  2004

En 2005 et  2006 j'irai (futur ou conditionnel? pfuuuuuuuu,jesaispaslà) beaucoup sur le port de Concarneau, même la nuit.
C'est comme ça qu'une nuit une voix sépulcrale m'a dit :
" ça doit pas être facile de peindre la nuit ",
jamais distingué l'homme qui me l'a crié.



Gouache  50X65  2006

Sleepway de Concarneau  gouache  70X110  2006

Dimanche,
sans commentaire :




Bon, jeu privé ; genre "le concours du meilleur mari" :
bah,
je prétend pas gagner.




Ben, c'est pas que je m'emmerde mais faut j'aille nettoyer mon vélo.
Salut les morfondus.

Partager cet article

Repost0

Mercredi, jeudi et vendredi 14-15-16 01 09 "...Ah! faut-il éternellement souffrir, ou fuir éternellement le beau?..."

Publié le par Francois-Bhavsar




"...Ah! faut-il éternellement souffrir, ou fuir éternellement le beau? Nature, enchanteresse sans pitié, rivale toujours victorieuse, laisse-moi! Cesse de tenter mes désirs et mon orgueil! L'étude du beau est un duel où l'artiste crie de frayeur avant d'être vaincu..." 

Baudelaire  Le Spleen de Paris






Le choix d'un livre Huile sur toile  40X40  1998-99-2000








Trois jours devant l'ordi pour mettre au carré mon dossier pour le titre de peintre aux Armées :
pfuuuuuuuuuu,
c'est pas t'à-fait les impôt, mais bouf, quel taf.





Il doit être bouclé pour le 16 ; j'ai repris en photos les quelques tableaux qui devaient l'être : 
hum,
pas loin de 300 photos,
pour quelques-unes de bonnes.






Mercredi

Le matin méditation aquarellée habituelle devant de beaux chênes :






Bon,
 du lourd maintenant :
voici les deux tableaux que je présente au salon des peintres aux Armées :




Etain, 3° RHC  gouache sur panneau 110X80  2007



Le régiment, intelligemment, en a profité pour faire une opération presse dans :








Le soir, cours de dessin aux libellules : retour aux arbres, je les fait peindre sur de la toile brute :




Et je m'envoie quelques fruits pour dérouiller la main de l'ordi.





jeudi

Course à pied avec Sakkapuce le matin.

Et le dossier pour les peintres aux armées, ça continue. 
En voici quelques perles :


Autoportrait à Mourmelon













 J'en profite pour rentrer ça du carton à dessin voisin :



Le choix d'un livre Huile sur toile  40X40  1998-99-2000

Le choix d'un livre Huile sur toile  30X35  1998-99-2000


On en mangerait.






 Le soir, je porte ce dessin chez leurs heureux propriétaires :



Portrait des enfants X  Dessin aux trois crayons  50X65  Nov 2008






Vendredi


Le matin, ma p'tite halte aquarellée sous mes chênes :






Et je continue le dossier pour les peintres aux armées,
bon sang,
vivement que j'en termine.




Autoportrait à Mourmelon













Dien Bien Phu  Encre  50X65  2005-2006





En profite pour rentrer ceci :



Autoportrait à 27 ans, enfin je crois.  Acrylique   65X50




Bon, c'est pas que je m'emmerde mais je dois m'arrêter à Eboli (film sublime).
Salut les pagus.



Nature morte, le parcours d'un général.  60X80   Huile sur toile  2005-06

Partager cet article

Repost0

Mardi 13 01 09

Publié le par Francois-Bhavsar










Le pinceau  trompe l'oeil huile sur toile






Le matin dans la forêt, une belle lumière et une patinoire grandiose.
Ces éclairages sur le massif sont encore plus étonnants qu'hier :





Et le Sakkapuce en profite pour marcher sur les eaux.



Je reviens sur mon motif pour une future grande toile, éventuellement paravent  :



Les arbres Lavis  32X43  13 01 09



Rentre différentes natures mortes que je n'avais pas encore catalogué.




Huiles sur toile




Huiles sur toile



Huiles sur toile



Huiles sur toile



Huiles sur toile et sur bois.






Heu, pour celui que ça intéresse, il ne me reste plus que celui avec le chat (1200 euros)
et les bouquins du bas (500).

Et ce petit bouquet pour terminer,
car c'est pas que j'm'emmerde mais j'ai des trucs à défriser.
Salut les fridolins.

Partager cet article

Repost0

1 2 > >>