Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les yeux silencieux et le tremblement des choses.

Publié le par Francois-Bhavsar

Le citron et les argenteries Huile sur Bois 36X45 Bhavsar

Le citron et les argenteries Huile sur Bois 36X45 Bhavsar

    Le silence de l'observation accompagne le peintre de nature morte. C'est avec un soin attentif que je mène mon tableau pour capter la réalité des choses. Dans le silence de l'atelier on entend le pinceau caresser la toile. Ma main, par métier, va et virevolte, à l'aise sur le tableau en cours. Je fais le métier d'observer étroitement et humblement les choses immobiles posées là.

Les yeux silencieux et le tremblement des choses.Les yeux silencieux et le tremblement des choses.
Le citron et les argenteries Détails avec autoportrait Huile sur Bois 36X45 Bhavsar

Le citron et les argenteries Détails avec autoportrait Huile sur Bois 36X45 Bhavsar

      "Le citron et les argenteries", a été un tableau au succès foudroyant. Reproduit pour le carton d'une exposition à Paris, la moitié des visiteurs, nombreux, sont arrivés avec la reproduction à la main, demandant à le voir pour l'acheter. Las, je l'avais vendu par téléphone dés la réception du carton chez les uns et les autres. Et c'est le premier qui appela (il y eut plusieurs coups de téléphone en ce sens) qui l'eut. J'avais créé un prototype à succès, je l'ai décliné avec jubilation (Courbet avec "la vague", Chardin avec "le Bénédicité", et bien d'autres peintres l'ont fait).

          Voici quelques uns de ces tableaux  :

Citron, verre de lait, oeuf, argenterie   Huile sur bois ou toile   Environ 33X41   Bhavsar
Citron, verre de lait, oeuf, argenterie   Huile sur bois ou toile   Environ 33X41   BhavsarCitron, verre de lait, oeuf, argenterie   Huile sur bois ou toile   Environ 33X41   Bhavsar

Citron, verre de lait, oeuf, argenterie Huile sur bois ou toile Environ 33X41 Bhavsar

Orange, argenterie   Huile sur bois ou toile   Environ 33X41   Bhavsar
Orange, argenterie   Huile sur bois ou toile   Environ 33X41   BhavsarOrange, argenterie   Huile sur bois ou toile   Environ 33X41   Bhavsar

Orange, argenterie Huile sur bois ou toile Environ 33X41 Bhavsar

Citron, pommes, oeuf, argenterie   Huile sur bois ou toile   Environ 33X41   Bhavsar
Citron, pommes, oeuf, argenterie   Huile sur bois ou toile   Environ 33X41   BhavsarCitron, pommes, oeuf, argenterie   Huile sur bois ou toile   Environ 33X41   Bhavsar

Citron, pommes, oeuf, argenterie Huile sur bois ou toile Environ 33X41 Bhavsar

       Revenons à l'original :

Le citron et les argenteries Huile sur Bois 36X45 Bhavsar

Le citron et les argenteries Huile sur Bois 36X45 Bhavsar

      De mémoire, cette nature morte est la cinquième que j'ai peinte dans ma vie de peintre. Alors que je produisais des tableaux de figures depuis 20 ans, j'ai senti le besoin de travailler mes tons jaunes. J'ai donc peint des citrons, et dans la foulée, je fis aussi des pommes, des poires et des raisins. Un acheteur venu pour voir un grand tableau "saint François et les oiseaux", qu'il acheta, tomba en arrêt devant les quatre tableautins à peine secs et me les pris sur le champ.

Nature morte aux citrons (ma première nature morte) Huile sur Bois 30X40 Bhavsar - Saint François prêchant les oiseaux Huile sur toile 114x146 BhavsarNature morte aux citrons (ma première nature morte) Huile sur Bois 30X40 Bhavsar - Saint François prêchant les oiseaux Huile sur toile 114x146 Bhavsar

Nature morte aux citrons (ma première nature morte) Huile sur Bois 30X40 Bhavsar - Saint François prêchant les oiseaux Huile sur toile 114x146 Bhavsar

    Ce tableau m'a été inspiré par un chef d'oeuvre de la nature morte, le tableau du peintre espagnol Francesco de Zurbaran :

Francisco de Zurbaran Nature morte aux citrons, oranges et rose. Huile sur toile 62x109

Francisco de Zurbaran Nature morte aux citrons, oranges et rose. Huile sur toile 62x109

Mots-clés : still life, nature morte figurative, nature morte du vingt et unième siècle, nature morte réaliste, nature morte napolitaine. Fruits en peinture, effets pluie en peinture. La voix des choses. Tableaux d'objets inanimés. Choses immobiles. Nature immobile. Nature inanimée. Vie coite. Nature reposée. Stillstehende Sachen. Still-leven. Bodegon. Bodegones espagnoles. Corbeille de fruits. Stilleben. Still-life. Vie tranquille. Vie silencieuse. Réalisme en nature morte. Trompe-l'oeil de fruits. Nature morte de fruits. Fruits still life. Fruits en peinture. Grand peinture de fruits. Fruits. Bodegones. Fruits paintings. Représentation de fruits. Etalage de fruits. Fruits à l'étale. Peinture de légumes et fruits. Pommes. Bananes. Raisins. Cerises. Natura morta di frutta. Macparis. Mac2000. Boutiques. Marché. Cuisines. Scènes paysannes. Corbeilles fleuries. Charles Sterling La nature morte de l'Antiquité à nos jours. Floreros. Fiorenti. Colaciones.La force du silence. Peinture figurative. Atelier figuratif. Réalisme. Trompe-l'oeil. Nature morte française. Nature morte italienne. Nature morte hollandaise. NATURA MORTA. NATURALEZA MUERTA. Argenterie. Nature morte avec argenterie. ESPACE CHAMPERRET.

Partager cet article

Repost0

Jean Giraud/Moebius - Nouvelle Nature morte.

Publié le par Francois-Bhavsar

"Nature morte, l'univers de Jean Giraud/Moebius" (Inside Moebius) Huile sur toile 50X65 Bhavsar

"Nature morte, l'univers de Jean Giraud/Moebius" (Inside Moebius) Huile sur toile 50X65 Bhavsar

    Ce tableau est composé avec les personnages principaux du monde protéiforme de Jean Giraud/Moebius. J'ai joué sur les rectangles, ronds et sphères, opposant formes et contre-formes pour animer la surface du tableau. Je reprends volontiers à mon compte la phrase de Charles Sterling : "...C'est une architecture complexe où les cercles, les cubes et les sphères s'enchaînent en un jeu mystérieux..."  La nature morte de l'Antiquité à nos jours.

"Nature morte, l'univers de Jean Giraud/Moebius" (Inside Moebius) Huile sur toile 50X65 Bhavsar

"Nature morte, l'univers de Jean Giraud/Moebius" (Inside Moebius) Huile sur toile 50X65 Bhavsar

    Voici ce que disait Jijé (Joseph Gillain) à propos de Jean Giraud, à qui il a appris le métier "Pour moi, Gir est un phénomène. Je l'appelle plaisamment le Rimbaud de la BD! En effet, ses dons et son originalité sont extrêmes. Il a très peu dessiné d'après nature, contrairement à mes théories. C'est un don de mimétisme plus que d'observation. La perfection de son dessin et de sa composition tient de la magie. Pour moi c'est le plus grand dessinateur réaliste ; j'ai une énorme admiration pour son talent"...Jijé (Joseph Gillain) Lettre du 15 septembre 1975

      Jijé (créateur de Jerry Spring, dessinateur de Spirou avant Franquin) est le grand dessinateur du monde de la BD franco/belge d'après la deuxième guerre mondiale, on apprécie la valeur de ce jugement porté sur Jean Giraud.

      Dans mon tableau "Nature morte à l'intérieur de Moebius ou l'univers de Jean Giraud/Moebius" sont représentés de gauche à droite :

"Nature morte, l'univers de Jean Giraud/Moebius" (Inside Moebius) Détail Lieutenant Mike D. Steve BLUEBERRY Huile sur toile 50X65 Bhavsar

"Nature morte, l'univers de Jean Giraud/Moebius" (Inside Moebius) Détail Lieutenant Mike D. Steve BLUEBERRY Huile sur toile 50X65 Bhavsar

"Nature morte, l'univers de Jean Giraud/Moebius" (Inside Moebius) Détail : Visage du lieutenant Mike D. Steve BLUEBERRY Huile sur toile 50X65 Bhavsar

"Nature morte, l'univers de Jean Giraud/Moebius" (Inside Moebius) Détail : Visage du lieutenant Mike D. Steve BLUEBERRY Huile sur toile 50X65 Bhavsar

     1/Le lieutenant Mike Steve Donovan Blueberry est peint d'après une statuette d'un porteur de coton (voir plus bas la photo " Dispositif à l'atelier"), mais je m'inspire d'une figurine existante de Blueberry. Devant lui, posés sur la table, il y a les outils utilisés par Jean Giraud tout au long de sa vie : la plume, le pinceau, l'encre de chine et la gouache. Gir est un dessinateur qui ne s'arrête jamais. Sa dextérité est aussi due à ses heures innombrables accumulées à sa table à dessin.

       "... Il faut que le pinceau soit bon ; alors c'est merveilleux. Et affreux en même temps : la vie d'un pinceau est très brève et il arrive toujours un moment où on l'utilise plus longtemps qu'il faudrait...Il y a l'arrêt. Il faut jeter le pinceau chéri et en prendre un autre. Les pinceaux sont vivants, ils sont naturels. Parfois, les poils sont bien en accord les uns avec les autres et cela produit une belle ligne ; parfois, rien à faire, tu dois simplement jeter ton pinceau neuf, c'est horrible. Il y a des planches de Blueberry complétement ratées à cause d'un mauvais pinceau. Pareil avec la plume. Quand on démarre avec une plume neuve, elle est dure, raide, on a du mal à en tirer quelque chose, puis elle se ramollit, elle s'use et devient merveilleuse. Alors elle peut durer ainsi deux, trois jours, et puis, paf! l'acier rend l'âme, il a donné tout ce qu'il pouvait..."  Jean Giraud/Moebius  Entretiens avec Numa Sadoul

"Nature morte, l'univers de Jean Giraud/Moebius" (Inside Moebius) Détail : gouache, pinceaux, plumes et encre de chine Huile sur toile 50X65 Bhavsar

"Nature morte, l'univers de Jean Giraud/Moebius" (Inside Moebius) Détail : gouache, pinceaux, plumes et encre de chine Huile sur toile 50X65 Bhavsar

"Nature morte, l'univers de Jean Giraud/Moebius" (Inside Moebius) Détail : Le major Fatal, le pays de Ciguri Huile sur toile 50X65 Bhavsar

"Nature morte, l'univers de Jean Giraud/Moebius" (Inside Moebius) Détail : Le major Fatal, le pays de Ciguri Huile sur toile 50X65 Bhavsar

     2/"Le garage hermétique" et le major Fatal. Le dessin de couverture est une grande réussite. J'ai voulu accentuer par le fond noir l'effet de la fenêtre sombre de laquelle émerge le major. Ce livre, je l'ai commandé par Internet et j'ai été bien déçu de voir arriver un exemplaire avec une couverture dont je ne voulais pas : le même dessin mais barré par le titre et le nom de l'auteur en très gros - ce qui fiche par terre l'effet que je désirais donner. C'est finalement dans une librairie parisienne que j'ai trouvé l'album avec un design de couverture respectant le dessin de Moebius.  

     "...Même si je devais travailler sur du mauvais papier avec de mauvaises plumes, j'arriverais à une adaptation : on trouve des voies, des techniques pour utiliser le matériel au maximum... Je peux dessiner presque n'importe où, sur un coin de table, dans un camion, à l'arrêt bien sur!" Jean Giraud/Moebius  Entretiens avec Numa Sadoul

"Nature morte, l'univers de Jean Giraud/Moebius" (Inside Moebius) Détail : Inside Moebius, tome 3 Huile sur toile 50X65 Bhavsar

"Nature morte, l'univers de Jean Giraud/Moebius" (Inside Moebius) Détail : Inside Moebius, tome 3 Huile sur toile 50X65 Bhavsar

    3/Inside Moebius. C'est avec délectation que j'ai combiné cette couverture du 3° tome de la série "Inside Moebius" avec celle du major Fatal. La citation autoréférentielle de Giraud me ravit, et prouve qu'il savait parfaitement la valeur des dessins qu'il créait. Cela me permet un jeu de forme qui rend cette nature morte vivante.

   "...Une comparaison fera la distinction entre Moebius et Gir : c'est la différence qu'il y a entre Hergé et Franquin. Hergé pousse son trait, Franquin le jette. Dans le trait de Hergé, on sent sa volonté, sa décision ; dans le trait de Franquin, on sent son poignet, son instinct. Le trait d'Hergé est pensé du départ à l'arrivée : on sait d'où il part et où il s'arrête. La qualité des courbes de Franquin provient de la rotule de ses os, du compas de sa main et de la tension nerveuse qu'il y met ; ce sont ses gestes, ses jets... Moebius c'est Hergé, c'est-à-dire le trait contrôlé (même lorsque ça va vite), d'où son côté "ligne claire". Alors que Gir est Franquin ; c'est du jet. Et comme c'est du pinceau, le jet se surajoute à la souplesse du pinceau, à son aspect mou et plastique..." Jean Giraud/Moebius  Entretiens avec Numa Sadoul

"Nature morte, l'univers de Jean Giraud/Moebius" (Inside Moebius) Détail : Les yeux du chat Huile sur toile 50X65 Bhavsar

"Nature morte, l'univers de Jean Giraud/Moebius" (Inside Moebius) Détail : Les yeux du chat Huile sur toile 50X65 Bhavsar

   4/Les yeux du chat. Cet album réalisé par Moebius avec Jodorowsky en 1978 fut offert aux lecteurs des Humanoïdes Associés. Les dessins y sont travaillés comme des gravures. La répartition du noir et du blanc, les traits liés et déliés de la plume et du pinceau, les barbelures pour donner le volume, la profondeur des sombres, par cette brillante maitrise du dessin à l'encre de chine, Jean Giraud rejoint les grands graveurs-ciseleurs. Je pense à Albrecht Dürer, Altedorfer, Hokusaï. Et dans l'histoire racontée par les deux auteurs, je vois une métaphore cruelle pour les peintres d'aujourd'hui : l'aveugle qui s'approprie les yeux d'un autre pour jouer à voir, est un frère pour nous qui avons les yeux fatigués et qui n'arrivons plus à peindre de façon juste la plus simple des choses vues. Il n'est que de se promener dans les galeries d'art pour le constater.

      "Le moteur de tout cela, c’était l’amusement, le jeu, un jeu à l’état pur, sans préoccupation commerciale d’aucune sorte. Tout reposait sur la communication avec un lecteur imaginaire, ou plutôt, avec un lecteur à la fois présent et absent, en même temps là et pas là. La présence de ce lecteur étant ressentie d’une manière beaucoup plus forte que s’il avait été vraiment là. En dessinant, je me sentais en train de dialoguer avec le lecteur, je me sentais en train de lui dire : « Tiens regarde ! Regarde ça !… Et puis regarde là ! Là ! Là !… (Rires). Et puis, lui, je le voyais en train de se marrer et puis de dire : « Non ? Il ne va pas le f… ? Il l’a fait !"  Jean Giraud-Mœbius dans Les yeux du Chat – Les Humanoïdes Associés – 1991

 
"Nature morte, l'univers de Jean Giraud/Moebius" (Inside Moebius) Détail :Stel et Atan  Huile sur toile 50X65 Bhavsar

"Nature morte, l'univers de Jean Giraud/Moebius" (Inside Moebius) Détail :Stel et Atan Huile sur toile 50X65 Bhavsar

      5/J'aime en virtuose peindre la transparence du verre. Avec Stel et Atana dans leur bulle de verre (couverture du monde d'Aedena), le verre à Whisky et la bouteille d'Oban, vieux malt de derrière les fagots, je m'en donne à cœur joie. Giraud, en hédoniste aimait les bonnes choses. Toute sa vie il a cherché des mentors et à voir au-delà. Cette quête jamais assouvie l'a conduit au chamanisme, au dépassement du moi et de l'état conscient, aux expérience de vie en groupe, etc. C'est aussi pourquoi j'ai représenté un joint ; il a beaucoup fumé la marijuana, et pratiquait alors le dessin automatique - produisant des dessins qui, à mes yeux, sont nettement moins bons que le reste. Cette recherche perpétuelle de dépasser les limites de la conscience je la vois comme une quête de Dieu.

       "...Dans ton livre d'entretien avec lui, Franquin a, par exemple, capté que mon dessin n'avait pas vraiment évolué depuis Harsak. Ce n'est pas tout à fait vrai : arriver à faire Le monde d'Edena ou L'incal entrait dans une évolution qui me portait vers des dessins très simples, détendus, avec peu de virtuosité technique, peu de surcharge d'informations..." Jean Giraud/Moebius  Entretiens avec Numa Sadoul

"Nature morte, l'univers de Jean Giraud/Moebius" (Inside Moebius) Détail : Harzach et son oiseau Huile sur toile 50X65 Bhavsar

"Nature morte, l'univers de Jean Giraud/Moebius" (Inside Moebius) Détail : Harzach et son oiseau Huile sur toile 50X65 Bhavsar

     6/Arzach, "l'homme est-il bon?". Il s'écrit et se dit que Giraud/Moebius a beaucoup changé de style ; c'est une analyse répétée à l'envie et Gir lui-même a acquiescé à  ces affirmations ; je pense au contraire qu'il y a une unité profonde chez lui, reconnaissable par la justesse des proportions, par la vitalité du style et la voracité toujours exacte du dessin. Je m'explique : on oppose souvent le style de Blueberry au reste de la production de Giraud, mettons Arzach ou le monde d'Aedana. Or il s'agit des branches d'un même tronc et avec le regard habitué à voir, on relie tout de suite le style, comme étant unique, des diverses productions de Jean Giraud/Moebius.

       "...Pour Arzach, j'ai d'abord fait un dessin très simple en noir et blanc, puis j'ai étalé mes couleurs. Une fois cela fait, la couleur bavait, formait des taches, recouvrait tout ; je revenais avec ma plume, je redessinais dans la couleur et réutilisais toutes sortes d'accidents. Ensuite, pour peaufiner, je suis revenu à l'acrylique, j'ai recouvert des parties, j'en ai mélangé d'autres, j'ai profité de nouveaux accidents..."  Jean Giraud/Moebius  Entretiens avec Numa Sadoul

"Nature morte l'univers de Jean Giraud/Moebius" (Inside Moebius) Détail : John Difool et Groot Huile sur toile 50X65 Bhavsar

"Nature morte l'univers de Jean Giraud/Moebius" (Inside Moebius) Détail : John Difool et Groot Huile sur toile 50X65 Bhavsar

       7/L'Incal avec John Difool et Deepo. J'ai inventé la statuette d'après un dessin de Moebius. C'est le professeur Tournesol qui a posé à la place de John Difool! (voir plus bas la photo " Dispositif à l'atelier").

  •          Numa Sadoul : Dans le 6° album... on a l'impression d'un certain relâchement.
  • Jean Giraud/Moebius : Peut-être... Je me suis pourtant bien amusé. Moi j'aime bien ce 6° album.
  •          N.M. : Regarde les planches 16 et 17 : c'est presque bâclé.
  • J.G./M. : Non, non, elles sont très bien!
  •          N.M. : Tout de même, le bas de la planche 16 est drôlement relâché!
  • J.G./M. : Non, pas du tout!
  •          N.M. : C'est simpliste ; ce Difool est à peine esquissé...
  • J.G./M. : Non, c'est voulu : cette image doit être simple!
  •          N.M. : Tu parles! On sent que c'est vite fait!
  • J.G./M. : Mais toujours! Ca a toujours été vite fait! "

Jean Giraud/Moebius  Entretiens avec Numa Sadoul A propos de L'Incal

Dispositif à l'atelier pour la nature morte "L'univers de Jean Giraud/Moebius (Inside Moebius) Huile sur toile 50x65 Bhavsar
Dispositif à l'atelier pour la nature morte "L'univers de Jean Giraud/Moebius (Inside Moebius) Huile sur toile 50x65 Bhavsar

Dispositif à l'atelier pour la nature morte "L'univers de Jean Giraud/Moebius (Inside Moebius) Huile sur toile 50x65 Bhavsar

    "Tout peintre original de la nature morte ne fait que témoigner de son étonnement devant la beauté des choses"  Charles Sterling La nature morte de l'Antiquité à nos jours.

Mots-clés : still life, nature morte figurative, nature morte du vingt et unième siècle, nature morte réaliste, nature morte napolitaine. Fruits en peinture, effets pluie en peinture. La voix des choses. Tableaux d'objets inanimés. Choses immobiles. Nature immobile. Nature inanimée. Vie coite. Nature reposée. Stillstehende Sachen. Still-leven. Bodegon. Bodegones espagnoles. Corbeille de fruits. Stilleben. Still-life. Vie tranquille. Vie silencieuse. Réalisme en nature morte. Trompe-l'oeil de fruits. Nature morte de fruits. Fruits still life. Fruits en peinture. Grand peinture de fruits. Fruits. Bodegones. Fruits paintings. Représentation de fruits. Etalage de fruits. Fruits à l'étale. Peinture de légumes et fruits. Pommes. Bananes. Raisins. Cerises. Natura morta di frutta. Macparis. Mac2000. Boutiques. Marché. Cuisines. Scènes paysannes. Corbeilles fleuries. Charles Sterling La nature morte de l'Antiquité à nos jours. Floreros. Fiorenti. Colaciones.La force du silence. Peinture figurative. Atelier figuratif. Réalisme. Trompe-l'oeil. Nature morte française. Nature morte italienne. Nature morte hollandaise. Lieutenant Blueberry, Mike Steve Donavan Blueberry, Intégrale Blueberry, Collection Blueberry, Albums Blueberry, Série Blueberry, Une aventure du lieutenant Blueberry, Mister Blueberry, nouvelle parution Blueberry, l'actualité de Blueberry, Fort Navajo, Blueberry's, Jean Giraud, Jean Michel Charlier, Stardom, Docteur Moebius et mister Gir, Entretiens avec Jean Giraud, Casterman, Dargaud, L'univers de Gir, Les aventures de la BD, Claude Moliterni, Découverte Gallimard, Les années Pilote 1959-1989, Patrick Gaumer, 100 ans de BD, Edition Atlas, Il était une fois Blueberry, Daniel Pozzoli, Jean-Michel Charlier, Un réacteur sous la plume, salon international de la Bande Dessinée d'Angoulème, Pilote le journal d'Astérix et Obélix, Western, Neuvième art, BD Western, Musée de la Bande Dessinée, Bruxelles, Les éditeurs de Blueberry, Nouveautés Blueberry, La jeunesse de blueberry. Blueberry en 3D, Illustration de Jean Giraud, Moebius. L'univers de Moebius

Partager cet article

Repost0

Le combat du Peintre et l'Ange ou Le portrait du peintre en jeune Jacob.

Publié le par Francois-Bhavsar

Jacob répondit : « Je ne te lâcherai pas, que tu ne m’aies béni. »

Le combat du Peintre et l'Ange ou Le portrait du peintre en jeune Jacob Détails  Huile sur Toile 130x192 Bhavsar La lutte de Jacob et l'Ange
Le combat du Peintre et l'Ange ou Le portrait du peintre en jeune Jacob Détails  Huile sur Toile 130x192 Bhavsar La lutte de Jacob et l'Ange

Le combat du Peintre et l'Ange ou Le portrait du peintre en jeune Jacob Détails Huile sur Toile 130x192 Bhavsar La lutte de Jacob et l'Ange

    Peint il y a déjà quelque temps, ce tableau est important dans mon oeuvre, car il est une affirmation de mon combat de peintre classique. Il s'inspire du passage biblique, "le combat de Jacob et l'Ange", combat qui dure toute la nuit. Le mien dure depuis les commencements de ma vie de peintre. Car être un peintre figuratif classique, et je le suis depuis trente ans, exige une lutte permanente contre l'air du temps et le temps du monde, qui sont des adversaires sûrs de leur bon droit ("modernité, contemporanéité, comment de tout cela, peux-tu, toi le peintre, ne pas tenir compte? - prend ces coups, tu les mérites!").

    J'ai peint les visages du peintre et de l'ange empreints de vie intérieure et concentrés sur leur lutte. Les regards s'échangent non seulement des reproches, mais aussi l'assentiment de la justesse de ce combat. Les visages sont beaux et doux : ce corps-à-corps est au nom de la beauté (celle de la Création et celle intérieure de notre âme) et se déroule dans le silence.

     « L'homme naturel et l’homme surnaturel luttent, chacun selon sa nature, Jacob incliné en avant comme un bélier et bandant toute sa musculature, l’ange se prêtant complaisamment au combat, doux, comme un être qui peut vaincre sans effort des muscles et ne permettant pas à la colère d’altérer la forme divine de ses membres. »

Charles Baudelaire à propos de la fresque de Jacob et l'Ange d'Eugène Delacroix à l'église saint Sulpice à Paris

 

 

Le combat du Peintre et l'Ange ou Le portrait du peintre en jeune Jacob Détails, les visages du peintre et de l'ange, le combat.  Huile sur Toile 130x192 Bhavsar La lutte de Jacob et l'AngeLe combat du Peintre et l'Ange ou Le portrait du peintre en jeune Jacob Détails, les visages du peintre et de l'ange, le combat.  Huile sur Toile 130x192 Bhavsar La lutte de Jacob et l'Ange
Le combat du Peintre et l'Ange ou Le portrait du peintre en jeune Jacob Détails, les visages du peintre et de l'ange, le combat.  Huile sur Toile 130x192 Bhavsar La lutte de Jacob et l'Ange

Le combat du Peintre et l'Ange ou Le portrait du peintre en jeune Jacob Détails, les visages du peintre et de l'ange, le combat. Huile sur Toile 130x192 Bhavsar La lutte de Jacob et l'Ange

   Dans la bible le combat de Jacob et l'ange est l'unique exemple du combat d'un homme avec Dieu. Je n'ai pas crains d'identifier le peintre à Jacob, Jacob qui obtient la bénédiction de Dieu. S'il sort vainqueur de cette lutte, c'est par la volonté de son adversaire, l'ange de Dieu, Dieu lui-même donc. A son issue il reçoit un autre nom : "On ne t’appellera plus Jacob, mais Israël, car tu as été fort contre Dieu et contre les hommes et tu l’as emporté".

   J'ai représenté l'ange désignant du doigt le passage que, dorénavant, par sa victoire, le peintre peut emprunter. Dans le passage de la Tora, il s'agit du Yabbok, le gué, passage obligé du victorieux. Dans mon tableau j'ai représenté un route montante, vers le ciel, symbolique de cet accès vers plus de grandeur, de qualité et de joie, et ce, grâce au savoir et à l'exercice d'un métier pour lequel je me bats afin d'incarner "l'idée du peintre parfait" (titre d'un livre de Roger de Piles édité en 1715).

   A l'évidence, dans le tableau, je m'amuse avec la perspective que je connais bien, l'ayant apprise vers 8/9 ans en cours de dessin (méthode Marteneau).

 

Le combat du Peintre et l'Ange ou Le portrait du peintre en jeune Jacob  Détails, les mains de l'ange.  Huile sur Toile 130x192 Bhavsar La lutte de Jacob et l'Ange
Le combat du Peintre et l'Ange ou Le portrait du peintre en jeune Jacob  Détails, les mains de l'ange.  Huile sur Toile 130x192 Bhavsar La lutte de Jacob et l'Ange

Le combat du Peintre et l'Ange ou Le portrait du peintre en jeune Jacob Détails, les mains de l'ange. Huile sur Toile 130x192 Bhavsar La lutte de Jacob et l'Ange

   J'ai appris à aimer mes confrères et consoeurs peintres, quelque fut leur travail, indépendamment de ce que je pense de leurs oeuvres, et je cultive l'amour pour ces compagnons dans la création. Mais force m'est de reconnaitre qu'il y a une grande indigence technique qui parcourt les ateliers lorsqu'il s'agit du métier, du pinceau du peintre - l'expression ancienne "avoir un beau pinceau" n'a d'ailleurs plus cours. Cette indigence du savoir de la main est, hélas, revendiquée comme une qualité, ou n'est même pas perçue car ce savoir ne se transmet plus.

  Le combat du peintre et de l'ange se déroule dans le silence de la nuit ; c'est dans le silence de l'atelier que j'ai acquis peu à peu les secrets de mon métier. Retrait et solitude sont nécessaires pour apprendre les multiples savoirs du peintre figuratif réaliste, du moins de celui qui, envers et contre tout, ne travaille pas d'après photo, autre plaie qui envahit les ateliers des peintres.

Le combat du Peintre et l'Ange ou Le portrait du peintre en jeune Jacob  Huile sur Toile 130x192 Bhavsar La lutte de Jacob et l'Ange

Le combat du Peintre et l'Ange ou Le portrait du peintre en jeune Jacob Huile sur Toile 130x192 Bhavsar La lutte de Jacob et l'Ange

Résurrection de l'enfant de la famille Spini. Fresque de Ghirlandaio dans l'église sainte Trinité à Florence. Crayons sur calque 31x63 Bhavsar

Résurrection de l'enfant de la famille Spini. Fresque de Ghirlandaio dans l'église sainte Trinité à Florence. Crayons sur calque 31x63 Bhavsar

      J'ai sciemment ordonnancé ma composition selon un schéma ayant cours dans la première renaissance italienne. Ayant beaucoup étudié les compositions des fresques et tableaux italiens, leurs couleurs et leur harmonie (j'ai fait des centaines de dessins et calques et ai voyagé pour étudier à Florence, Rome et Venise) j'ai choisi de m'inspirer de la fresque de Ghirlandaio de l'église sainte Trinité à Florence intitulée "La résurrection de l'enfant de la famille Spini".

Jacob répondit : « Je ne te lâcherai pas, que tu ne m’aies béni. »

        Donc la nuit se termine et je demande à l'ange sa bénédiction pour être un peintre parfait. Ce peintre parfait c'est celui qui travaille son savoir-faire pour se mettre au service de la beauté des formes. Etre un peintre de valeur c'est savoir imiter la nature. "Le terme "valent'huomo" désigne pour moi celui qui sait s'y prendre dans l'art qu'il pratique. Ainsi en peinture, un "valent'huomo" est celui qui sait bien peindre et bien imiter les objets naturels". Le Caravage. ("Quela parola valent'huomo appresso di me vuol dire che sappi far bene, cioè sappi far bene dell'arte   sua, cosi in pittura valent'huomo che sappi depingere bene et imitar bene le cose naturali" Caravaggio).

Le combat de Jacob et l'Ange  Fresque d'Eugène Delacroix  Eglise saint Sulpice  Paris

Le combat de Jacob et l'Ange Fresque d'Eugène Delacroix Eglise saint Sulpice Paris

"...Et Jacob resta seul. Et quelqu’un lutta avec lui jusqu’au lever de l’aurore. Voyant qu’il ne le maîtrisait pas, il le frappa à l’emboîture de la hanche, et la hanche de Jacob se démit pendant qu’il luttait avec lui. Il dit : « Lâche-moi, car l’aurore est levée », mais Jacob répondit : « Je ne te lâcherai pas, que tu ne m’aies béni. » Il lui demanda : « Quel est ton nom » — « Jacob », répondit-il. Il reprit : « On ne t’appellera plus Jacob, mais Israël, car tu as été fort contre Dieu et contre les hommes et tu l’as emporté. » Jacob fit cette demande : « Révèle-moi ton nom, je te prie », mais il répondit : « Et pourquoi me demandes-tu mon nom ? » Et, là même, il le bénit.          

   Jacob donna à cet endroit le nom de Penuel, « car, dit-il j’ai vu Dieu face à face et j’ai eu la vie sauve. » Au lever du soleil, il avait passé Penuel et il boitait de la hanche..."  Genèse 32,23-33

    "Si vous voulez faire oeuvre chrétienne, soyez chrétien, et chercher à faire oeuvre belle, où passera votre coeur ; ne chercher pas à faire chrétien." Jacques Maritain, cité dans le catalogue de l'exposition Desvallière.

    Je vous invite à venir voir mes natures mortes BD (voir les tableaux plus haut dans la rubrique intitulée "AA 30 nature morte BD") à Paris, Espace Champerret, du 24 au 27 novembre 2016. Munissez-vous bien du carton (reproduit ci-dessous), allez chercher des invitations gratuites sur macparis.org.

    "Tout peintre original de nature morte ne fait que témoigner de son étonnement devant la beauté des choses"  Charles Sterling La nature morte de l'Antiquité à nos jours.

RDV les 24, 25, 26 et 27 novembre 2016,  Espace Champerret, Paris.
RDV les 24, 25, 26 et 27 novembre 2016,  Espace Champerret, Paris.

RDV les 24, 25, 26 et 27 novembre 2016, Espace Champerret, Paris.

Mots-clés : Ateliers d'art sacré, art religieux, peinture figurative, peinture réaliste, la Renaissance, Ghirlandaio, Le divin Raphael. Florence, Rome. Venise. La peinture religieuse, La peinture corps et âme. La force du silence. Charles Baudelaire. Eugène Delacroix. Le combat de Jacob et l'ange. Eglise saint Sulpice, Paris. MacParis. Mac 2000. Jacques Maritain, catalogue de l'exposition Georges Desvallière. Les livres de la Bible. L'ancien Testament. Le nouveau Testament. La Tora. Dieu.  La loi de Dieu. Dieu parle aux hommes. Les anges. La nouvelle Alliance. L'ancienne Alliance. la communion des saints, l'amour du Christ et de la Parole de Dieu. Huile sur toile, peinture figurative, peinture d'un saint, peinture de portrait biblique

Partager cet article

Repost0

Silence à l'atelier! Ou 5 natures mortes de fruits.

Publié le par Francois-Bhavsar

    Still-life est le nom en anglais de la nature morte. La poésie de cette appellation décrit bien joliment la vie silencieuse d'une nature reposée. Le peintre de natures mortes se fait le porte-parole des choses immobiles, qui toutes silencieuses qu'elles fussent, possèdent une voix bien à elles. J'avais envie de vous parler de quelques tableaux de fruits peints ces dernières années.

Les fruits rouges Huile sur toile Bhavsar.

Les fruits rouges Huile sur toile Bhavsar.

    Ce tableau, étonnamment, a beaucoup plu. Composé d'abord avec des fruits rouges, je l'ai plus tard agrémenté de notes vertes apportées par d'autres fruits et légumes.

   L'origine des corbeilles de fruits remonte à l'Antiquité. Ce motif était décoratif, les peintures et mosaïques d'Herculanum et de Pompéi permettent d'admirer la virtuosité décorative et l'habileté illusionniste que les anciens, Grecs et Romains, avaient acquises, et révèlent une véritable passion pour la nature morte. A l'effondrement de l'empire romain ce genre disparait pour plusieurs siècles. La nature morte en tant que genre indépendant réapparaitra au XVI° siècle et prendra son envol à partir du XVII° dans le Nord et le Sud de l'Europe.

    "Une courbe hyperbolique réunit les légumes et les fruits. Chacun est un volume dont la dimension, la forme et le mouvement s’oppose au volume voisin, comme des notes de musique qui se succèdent."

Charles Sterling. La nature morte

Tintin et la cascade de fruits Huile sur Toile 100X81 Bhavsar
Tintin et la cascade de fruits Huile sur Toile 100X81 BhavsarTintin et la cascade de fruits Huile sur Toile 100X81 Bhavsar

Tintin et la cascade de fruits Huile sur Toile 100X81 Bhavsar

    Ce tableau a connu plusieurs états. Je l'ai repris, je pense, trois fois, cela pour le rendre plus vivant, accumulant autour du violon et de la caisse en bois, des fruits à profusion et des corbeilles renversées. J'ai pu ainsi donner libre cours à ma virtuosité. J'ai rajouté la statuette de Tintin pour donner au tableau un accent de contemporanéité. Je me demande encore si cette note bleue légèrement discordante dans l'harmonie générale du tableau est une bonne idée.

   C'est d'abord par des dessertes de fruits conçues comme des étalages de boutique, que la nature morte de fruits (et de victuailles en général) reprend ses droits de tableau indépendant en Italie au XVII°. Puis il y eu les tables servies que les hollandais et les néerlandais portèrent au plus haut degrés de réalisation.

      "Le XVII° siècle est l'époque de la plus grande vogue de la nature morte dans la peinture occidentale. Il crée définitivement le tableau de chevalet voué à ce sujet. Il en crée en même temps des catégories diverses qui sont comme des branches de la nature morte : la représentation du repas servi, celle des fleurs, des fruits, du gibier, des poissons, l'allégorie de la Vanité, la réunion décorative des objets de luxe..."        

Charles Sterling La nature morte

Sous la pluie, fruits après l'orage  Huile sur toile  100X100 Bhavsar

Sous la pluie, fruits après l'orage Huile sur toile 100X100 Bhavsar

Sous la pluie, fruits après l'orage Détails  Huile sur toile  100X100 BhavsarSous la pluie, fruits après l'orage Détails  Huile sur toile  100X100 Bhavsar
Sous la pluie, fruits après l'orage Détails  Huile sur toile  100X100 Bhavsar

Sous la pluie, fruits après l'orage Détails Huile sur toile 100X100 Bhavsar

   Un régal!... Je désirais donner la pleine mesure de ma virtuosité de peintre. J'ai donc été au marché, j'ai rempli mon panier de nombreux fruits et légumes d'été, et j'ai composé mon tableau autour de la pastèque. En effet, j'ai observé que dans les natures mortes napolitaines du XVII° siècle, souvent il y a une pastèque  et qu'elle est alors un élément essentiel de la composition, avec sa couleur rouge qui illumine le tableau. Cela m'amusais de le faire à ma manière. J'ai lancé la pastèque depuis la fenêtre de l'atelier et peint le tableau autour du fruit ainsi éclaté. Vivent les beaux étés avec leurs fruits colorés et plein de saveur! Et, bien sur, une petite auto, un Land Rover Defender, s'est glissée dans cette composition muséale... Elle vient de franchir une rigole d'eau crée par l'orage qui gronde.

    C'est autour des peintres Beuckelaer et Aertsen, du Nord des Pays-bas, que les premiers tableaux autonomes dit de repas servis virent le jour. La nature morte commence alors son envol.

    "Les fruits y sont juxtaposés contre un fond obscur et éclairés d’une forte lumière latérale. Ainsi les fruits paraissent pris entre le fond impénétrable et la lumière qui les frappe de plein fouet. Ils sont comme saisis, soulignés par la lumière orageuse et livrés dans toute leur beauté."          Charles Sterling La nature morte

Silence à l'atelier! Ou 5 natures mortes de fruits.
Sous l'orage, grande nature morte de fruits Huile sur toile 100X220 Bhavsar
Sous l'orage, grande nature morte de fruits Huile sur toile 100X220 BhavsarSous l'orage, grande nature morte de fruits Huile sur toile 100X220 Bhavsar

Sous l'orage, grande nature morte de fruits Huile sur toile 100X220 Bhavsar

    C'est un grand tableau qui mesure 100x220 cm. Avant de le commencer, j'ai travaillé la composition par des dessins préparatoires, ce qui ne m'arrive que rarement pour une nature morte de fruits. En effet, au regard de la taille et de la complexité de l'ensemble, du travail à fournir, en plus du grain de folie nécessaire pour une telle entreprise, je ne désirais pas m'exposer à un échec. Rater un tel tableau qui aura demandé deux mois à la fois d'intense concentration, de savoir, de technique et d’expérience, cela aurait était bien décourageant.

    Ne pouvant pas stocker tous les fruits nécessaires au tableau dans l'atelier, ils se seraient abîmés, j’ai ajusté mes achats selon la progression de ma composition, m’adaptant aux avancées du travail à l’atelier. J’ai donc procédé par groupe de fruits, les pommes d'abord, puis les abricots et ainsi de suite pour les prunes, les melons, les pastèques, etc. Je me dis que cette manière de faire des natures mortes provisoires et parcellaires sur le grand tableau, crée des motifs qu’il serait bon d’avoir le temps de peindre en tableaux indépendants et de taille plus raisonnable.

    Pour la composition générale j’ai structuré le tableau autour de la pastèque qui est représentée dans divers états, à savoir, entière, coupée et écrasée. Les notes rouges de ce grand fruit d'été donnent le ton à la partition colorée du tableau, faisant chatoyer les couleurs par renvois, rappels et échos d’un coin à l’autre de la toile.

"L’aptitude à plonger les choses les plus familières dans une atmosphère irrationnelle grâce à une composition et une lumière particulières." Charles Sterling La nature morte

    L’effet de pluie. Je l’ai toujours aimé en dessin et en gravure. Il demande de connaître quelques procédés et tours de main. Il y a de mémorables œuvres d’ambiance pluvieuse et orageuse, en BD, en gravure (Bracquemond, Rembrandt...), en peinture (Huet, Turner, Breughel…). J’avoue qu’après l’éclatement des fruits sur le sol (belle poilante que de balancer pastèques et melons par la fenêtre du studiolo), peindre les éclairages d’orage et les premières gouttes de pluie m’a beaucoup amusé. 

Parmi les éléments importants du tableau "il y a le mélange du réalisme et de la fantaisie, la composition géométrique et le captivant attrait des choses qui apparaissent sur un fond noir." Charles Sterling

 

Grande nature morte de fruits Huile -Toile  89x146 Bhavsar

Grande nature morte de fruits Huile -Toile 89x146 Bhavsar

Grande nature morte de fruits Détails Huile -Toile  89x146 BhavsarGrande nature morte de fruits Détails Huile -Toile  89x146 Bhavsar
Grande nature morte de fruits Détails Huile -Toile  89x146 Bhavsar

Grande nature morte de fruits Détails Huile -Toile 89x146 Bhavsar

  Pour ce tableau, mon commanditaire, qui aime mes natures mortes, désirait une  grande nature morte de fruits, colorée et à fond clair. J'ai lui ai donc proposé plusieurs projets dessinés. En effet il était important de valider une composition avant de me lancer dans la réalisation d'un si grand travail.

  Ce tableau m'a été demandé en hiver, j'ai négocié une exécution du tableau avec des fruits d'été, ne tenant pas à exploser mon budget avec des achats de fruits rares en saison froide.

  Après visionnage des quelques projets, nous validons tous deux une composition faite de multiples fruits sur un format en longueur et étagé en palier. Le maraîcher, cet été là, m'aimait beaucoup. Dés que j'apparaissais au marché pour renouveler mon stock, celui-ci affutait sa faconde et ses prix. En effet il m'a fallu quatre semaines pour finir le tableau. Et logiquement certains fruits devaient régulièrement être changés.

  "Il n'est pas indifférent de voir que plusieurs de ces artistes n'étaient pas des spécialistes de la nature morte. La pratique du paysage ou de l'intérieur à figures donnait à leur vision une souplesse synthétique dont ils faisaient profiter leur peinture de choses." Charles sterling La nature morte.

 

   Le Caravage - Michangelo Merisi dit Il Caravaggio, a révolutionné l'art de la nature morte. Il affirmait que peindre un tableau de fruits lui coûtait autant de travail qu'une composition religieuse. Il s'est formé dans l'atelier du peintre appelé le cavalier d'Arpin et y a peint de belles natures mortes de fruits, que nous avons du mal à lui attribuer. Quoiqu'il en soit c'est à sa suite que les grands peintres européens ont peint des natures mortes dans leur oeuvre : Vélasquez, Zurbaran, Rembrandt, Goya et les grands peintres jusqu'à nos jours.

   La corbeille de fruits du Caravage conservée à l'Ambrosienne (Pinacota Ambrosiana, Milan) est un chef d'oeuvre de la peinture mondiale.

Corbeille de fruits Huile sur toile 46X64 Le caravage (Caravaggio) Pinacota Ambrosiana, Milan

Corbeille de fruits Huile sur toile 46X64 Le caravage (Caravaggio) Pinacota Ambrosiana, Milan

   Salut à ceux qui obtiennent la terre promise.

Alors, ne restons pas endormis comme les autres,

mais soyons vigilants et restons sobres.

1 Thessaloniciens 5, 1-6 

    Je vous invite à venir voir mes natures mortes BD (voir les tableaux plus haut dans la rubrique ci-contre intitulée "30 nature morte BD") à Paris, Espace Champerret, du 24 au 27 novembre 2016. Munissez-vous bien du carton (reproduit ci-dessous), allez chercher des invitations gratuites sur macparis.org.

    "Tout peintre original de la nature morte ne fait que témoigner de son étonnement devant la beauté des choses"  Charles Sterling La nature morte de l'Antiquité à nos jours.

Expo 24-27 novembre Espace Champerret. VENEZ NOMBREUX
Expo 24-27 novembre Espace Champerret. VENEZ NOMBREUX

Expo 24-27 novembre Espace Champerret. VENEZ NOMBREUX

Mots-clés : still life, nature morte figurative, nature morte du vingt et unième siècle, nature morte réaliste, nature morte napolitaine. Fruits en peinture, effets pluie en peinture. La voix des choses. Tableaux d'objets inanimés. Choses immobiles. Nature immobile. Nature inanimée. Vie coite. Nature reposée. Stillstehende Sachen. Still-leven. Bodegon. Bodegones espagnoles. Corbeille de fruits. Stilleben. Still-life. Vie tranquille. Vie silencieuse. Réalisme en nature morte. Trompe-l'oeil de fruits. Nature morte de fruits. Fruits still life. Fruits en peinture. Grand peinture de fruits. Fruits. Bodegones. Fruits paintings. Représentation de fruits. Etalage de fruits. Fruits à l'étale. Peinture de légumes et fruits. Pommes. Bananes. Raisins. Cerises. Natura morta di frutta. Macparis. Mac2000. Boutiques. Marché. Cuisines. Scènes paysannes. Corbeilles fleuries. Charles Sterling La nature morte de l'Antiquité à nos jours. Floreros. Fiorenti. Colaciones.La force du silence. Peinture figurative. Atelier figuratif. Réalisme. Trompe-l'oeil. Nature morte française. Nature morte italienne. Nature morte hollandaise.

Partager cet article

Repost0