Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean Giraud/Moebius - Nouvelle Nature morte.

Publié le par Francois-Bhavsar

"Nature morte, l'univers de Jean Giraud/Moebius" (Inside Moebius) Huile sur toile 50X65 Bhavsar

"Nature morte, l'univers de Jean Giraud/Moebius" (Inside Moebius) Huile sur toile 50X65 Bhavsar

    Ce tableau est composé avec les personnages principaux du monde protéiforme de Jean Giraud/Moebius. J'ai joué sur les rectangles, ronds et sphères, opposant formes et contre-formes pour animer la surface du tableau. Je reprends volontiers à mon compte la phrase de Charles Sterling : "...C'est une architecture complexe où les cercles, les cubes et les sphères s'enchaînent en un jeu mystérieux..."  La nature morte de l'Antiquité à nos jours.

"Nature morte, l'univers de Jean Giraud/Moebius" (Inside Moebius) Huile sur toile 50X65 Bhavsar

"Nature morte, l'univers de Jean Giraud/Moebius" (Inside Moebius) Huile sur toile 50X65 Bhavsar

    Voici ce que disait Jijé (Joseph Gillain) à propos de Jean Giraud, à qui il a appris le métier "Pour moi, Gir est un phénomène. Je l'appelle plaisamment le Rimbaud de la BD! En effet, ses dons et son originalité sont extrêmes. Il a très peu dessiné d'après nature, contrairement à mes théories. C'est un don de mimétisme plus que d'observation. La perfection de son dessin et de sa composition tient de la magie. Pour moi c'est le plus grand dessinateur réaliste ; j'ai une énorme admiration pour son talent"...Jijé (Joseph Gillain) Lettre du 15 septembre 1975

      Jijé (créateur de Jerry Spring, dessinateur de Spirou avant Franquin) est le grand dessinateur du monde de la BD franco/belge d'après la deuxième guerre mondiale, on apprécie la valeur de ce jugement porté sur Jean Giraud.

      Dans mon tableau "Nature morte à l'intérieur de Moebius ou l'univers de Jean Giraud/Moebius" sont représentés de gauche à droite :

"Nature morte, l'univers de Jean Giraud/Moebius" (Inside Moebius) Détail Lieutenant Mike D. Steve BLUEBERRY Huile sur toile 50X65 Bhavsar

"Nature morte, l'univers de Jean Giraud/Moebius" (Inside Moebius) Détail Lieutenant Mike D. Steve BLUEBERRY Huile sur toile 50X65 Bhavsar

"Nature morte, l'univers de Jean Giraud/Moebius" (Inside Moebius) Détail : Visage du lieutenant Mike D. Steve BLUEBERRY Huile sur toile 50X65 Bhavsar

"Nature morte, l'univers de Jean Giraud/Moebius" (Inside Moebius) Détail : Visage du lieutenant Mike D. Steve BLUEBERRY Huile sur toile 50X65 Bhavsar

     1/Le lieutenant Mike Steve Donovan Blueberry est peint d'après une statuette d'un porteur de coton (voir plus bas la photo " Dispositif à l'atelier"), mais je m'inspire d'une figurine existante de Blueberry. Devant lui, posés sur la table, il y a les outils utilisés par Jean Giraud tout au long de sa vie : la plume, le pinceau, l'encre de chine et la gouache. Gir est un dessinateur qui ne s'arrête jamais. Sa dextérité est aussi due à ses heures innombrables accumulées à sa table à dessin.

       "... Il faut que le pinceau soit bon ; alors c'est merveilleux. Et affreux en même temps : la vie d'un pinceau est très brève et il arrive toujours un moment où on l'utilise plus longtemps qu'il faudrait...Il y a l'arrêt. Il faut jeter le pinceau chéri et en prendre un autre. Les pinceaux sont vivants, ils sont naturels. Parfois, les poils sont bien en accord les uns avec les autres et cela produit une belle ligne ; parfois, rien à faire, tu dois simplement jeter ton pinceau neuf, c'est horrible. Il y a des planches de Blueberry complétement ratées à cause d'un mauvais pinceau. Pareil avec la plume. Quand on démarre avec une plume neuve, elle est dure, raide, on a du mal à en tirer quelque chose, puis elle se ramollit, elle s'use et devient merveilleuse. Alors elle peut durer ainsi deux, trois jours, et puis, paf! l'acier rend l'âme, il a donné tout ce qu'il pouvait..."  Jean Giraud/Moebius  Entretiens avec Numa Sadoul

"Nature morte, l'univers de Jean Giraud/Moebius" (Inside Moebius) Détail : gouache, pinceaux, plumes et encre de chine Huile sur toile 50X65 Bhavsar

"Nature morte, l'univers de Jean Giraud/Moebius" (Inside Moebius) Détail : gouache, pinceaux, plumes et encre de chine Huile sur toile 50X65 Bhavsar

"Nature morte, l'univers de Jean Giraud/Moebius" (Inside Moebius) Détail : Le major Fatal, le pays de Ciguri Huile sur toile 50X65 Bhavsar

"Nature morte, l'univers de Jean Giraud/Moebius" (Inside Moebius) Détail : Le major Fatal, le pays de Ciguri Huile sur toile 50X65 Bhavsar

     2/"Le garage hermétique" et le major Fatal. Le dessin de couverture est une grande réussite. J'ai voulu accentuer par le fond noir l'effet de la fenêtre sombre de laquelle émerge le major. Ce livre, je l'ai commandé par Internet et j'ai été bien déçu de voir arriver un exemplaire avec une couverture dont je ne voulais pas : le même dessin mais barré par le titre et le nom de l'auteur en très gros - ce qui fiche par terre l'effet que je désirais donner. C'est finalement dans une librairie parisienne que j'ai trouvé l'album avec un design de couverture respectant le dessin de Moebius.  

     "...Même si je devais travailler sur du mauvais papier avec de mauvaises plumes, j'arriverais à une adaptation : on trouve des voies, des techniques pour utiliser le matériel au maximum... Je peux dessiner presque n'importe où, sur un coin de table, dans un camion, à l'arrêt bien sur!" Jean Giraud/Moebius  Entretiens avec Numa Sadoul

"Nature morte, l'univers de Jean Giraud/Moebius" (Inside Moebius) Détail : Inside Moebius, tome 3 Huile sur toile 50X65 Bhavsar

"Nature morte, l'univers de Jean Giraud/Moebius" (Inside Moebius) Détail : Inside Moebius, tome 3 Huile sur toile 50X65 Bhavsar

    3/Inside Moebius. C'est avec délectation que j'ai combiné cette couverture du 3° tome de la série "Inside Moebius" avec celle du major Fatal. La citation autoréférentielle de Giraud me ravit, et prouve qu'il savait parfaitement la valeur des dessins qu'il créait. Cela me permet un jeu de forme qui rend cette nature morte vivante.

   "...Une comparaison fera la distinction entre Moebius et Gir : c'est la différence qu'il y a entre Hergé et Franquin. Hergé pousse son trait, Franquin le jette. Dans le trait de Hergé, on sent sa volonté, sa décision ; dans le trait de Franquin, on sent son poignet, son instinct. Le trait d'Hergé est pensé du départ à l'arrivée : on sait d'où il part et où il s'arrête. La qualité des courbes de Franquin provient de la rotule de ses os, du compas de sa main et de la tension nerveuse qu'il y met ; ce sont ses gestes, ses jets... Moebius c'est Hergé, c'est-à-dire le trait contrôlé (même lorsque ça va vite), d'où son côté "ligne claire". Alors que Gir est Franquin ; c'est du jet. Et comme c'est du pinceau, le jet se surajoute à la souplesse du pinceau, à son aspect mou et plastique..." Jean Giraud/Moebius  Entretiens avec Numa Sadoul

"Nature morte, l'univers de Jean Giraud/Moebius" (Inside Moebius) Détail : Les yeux du chat Huile sur toile 50X65 Bhavsar

"Nature morte, l'univers de Jean Giraud/Moebius" (Inside Moebius) Détail : Les yeux du chat Huile sur toile 50X65 Bhavsar

   4/Les yeux du chat. Cet album réalisé par Moebius avec Jodorowsky en 1978 fut offert aux lecteurs des Humanoïdes Associés. Les dessins y sont travaillés comme des gravures. La répartition du noir et du blanc, les traits liés et déliés de la plume et du pinceau, les barbelures pour donner le volume, la profondeur des sombres, par cette brillante maitrise du dessin à l'encre de chine, Jean Giraud rejoint les grands graveurs-ciseleurs. Je pense à Albrecht Dürer, Altedorfer, Hokusaï. Et dans l'histoire racontée par les deux auteurs, je vois une métaphore cruelle pour les peintres d'aujourd'hui : l'aveugle qui s'approprie les yeux d'un autre pour jouer à voir, est un frère pour nous qui avons les yeux fatigués et qui n'arrivons plus à peindre de façon juste la plus simple des choses vues. Il n'est que de se promener dans les galeries d'art pour le constater.

      "Le moteur de tout cela, c’était l’amusement, le jeu, un jeu à l’état pur, sans préoccupation commerciale d’aucune sorte. Tout reposait sur la communication avec un lecteur imaginaire, ou plutôt, avec un lecteur à la fois présent et absent, en même temps là et pas là. La présence de ce lecteur étant ressentie d’une manière beaucoup plus forte que s’il avait été vraiment là. En dessinant, je me sentais en train de dialoguer avec le lecteur, je me sentais en train de lui dire : « Tiens regarde ! Regarde ça !… Et puis regarde là ! Là ! Là !… (Rires). Et puis, lui, je le voyais en train de se marrer et puis de dire : « Non ? Il ne va pas le f… ? Il l’a fait !"  Jean Giraud-Mœbius dans Les yeux du Chat – Les Humanoïdes Associés – 1991

 
"Nature morte, l'univers de Jean Giraud/Moebius" (Inside Moebius) Détail :Stel et Atan  Huile sur toile 50X65 Bhavsar

"Nature morte, l'univers de Jean Giraud/Moebius" (Inside Moebius) Détail :Stel et Atan Huile sur toile 50X65 Bhavsar

      5/J'aime en virtuose peindre la transparence du verre. Avec Stel et Atana dans leur bulle de verre (couverture du monde d'Aedena), le verre à Whisky et la bouteille d'Oban, vieux malt de derrière les fagots, je m'en donne à cœur joie. Giraud, en hédoniste aimait les bonnes choses. Toute sa vie il a cherché des mentors et à voir au-delà. Cette quête jamais assouvie l'a conduit au chamanisme, au dépassement du moi et de l'état conscient, aux expérience de vie en groupe, etc. C'est aussi pourquoi j'ai représenté un joint ; il a beaucoup fumé la marijuana, et pratiquait alors le dessin automatique - produisant des dessins qui, à mes yeux, sont nettement moins bons que le reste. Cette recherche perpétuelle de dépasser les limites de la conscience je la vois comme une quête de Dieu.

       "...Dans ton livre d'entretien avec lui, Franquin a, par exemple, capté que mon dessin n'avait pas vraiment évolué depuis Harsak. Ce n'est pas tout à fait vrai : arriver à faire Le monde d'Edena ou L'incal entrait dans une évolution qui me portait vers des dessins très simples, détendus, avec peu de virtuosité technique, peu de surcharge d'informations..." Jean Giraud/Moebius  Entretiens avec Numa Sadoul

"Nature morte, l'univers de Jean Giraud/Moebius" (Inside Moebius) Détail : Harzach et son oiseau Huile sur toile 50X65 Bhavsar

"Nature morte, l'univers de Jean Giraud/Moebius" (Inside Moebius) Détail : Harzach et son oiseau Huile sur toile 50X65 Bhavsar

     6/Arzach, "l'homme est-il bon?". Il s'écrit et se dit que Giraud/Moebius a beaucoup changé de style ; c'est une analyse répétée à l'envie et Gir lui-même a acquiescé à  ces affirmations ; je pense au contraire qu'il y a une unité profonde chez lui, reconnaissable par la justesse des proportions, par la vitalité du style et la voracité toujours exacte du dessin. Je m'explique : on oppose souvent le style de Blueberry au reste de la production de Giraud, mettons Arzach ou le monde d'Aedana. Or il s'agit des branches d'un même tronc et avec le regard habitué à voir, on relie tout de suite le style, comme étant unique, des diverses productions de Jean Giraud/Moebius.

       "...Pour Arzach, j'ai d'abord fait un dessin très simple en noir et blanc, puis j'ai étalé mes couleurs. Une fois cela fait, la couleur bavait, formait des taches, recouvrait tout ; je revenais avec ma plume, je redessinais dans la couleur et réutilisais toutes sortes d'accidents. Ensuite, pour peaufiner, je suis revenu à l'acrylique, j'ai recouvert des parties, j'en ai mélangé d'autres, j'ai profité de nouveaux accidents..."  Jean Giraud/Moebius  Entretiens avec Numa Sadoul

"Nature morte l'univers de Jean Giraud/Moebius" (Inside Moebius) Détail : John Difool et Groot Huile sur toile 50X65 Bhavsar

"Nature morte l'univers de Jean Giraud/Moebius" (Inside Moebius) Détail : John Difool et Groot Huile sur toile 50X65 Bhavsar

       7/L'Incal avec John Difool et Deepo. J'ai inventé la statuette d'après un dessin de Moebius. C'est le professeur Tournesol qui a posé à la place de John Difool! (voir plus bas la photo " Dispositif à l'atelier").

  •          Numa Sadoul : Dans le 6° album... on a l'impression d'un certain relâchement.
  • Jean Giraud/Moebius : Peut-être... Je me suis pourtant bien amusé. Moi j'aime bien ce 6° album.
  •          N.M. : Regarde les planches 16 et 17 : c'est presque bâclé.
  • J.G./M. : Non, non, elles sont très bien!
  •          N.M. : Tout de même, le bas de la planche 16 est drôlement relâché!
  • J.G./M. : Non, pas du tout!
  •          N.M. : C'est simpliste ; ce Difool est à peine esquissé...
  • J.G./M. : Non, c'est voulu : cette image doit être simple!
  •          N.M. : Tu parles! On sent que c'est vite fait!
  • J.G./M. : Mais toujours! Ca a toujours été vite fait! "

Jean Giraud/Moebius  Entretiens avec Numa Sadoul A propos de L'Incal

Dispositif à l'atelier pour la nature morte "L'univers de Jean Giraud/Moebius (Inside Moebius) Huile sur toile 50x65 Bhavsar
Dispositif à l'atelier pour la nature morte "L'univers de Jean Giraud/Moebius (Inside Moebius) Huile sur toile 50x65 Bhavsar

Dispositif à l'atelier pour la nature morte "L'univers de Jean Giraud/Moebius (Inside Moebius) Huile sur toile 50x65 Bhavsar

    "Tout peintre original de la nature morte ne fait que témoigner de son étonnement devant la beauté des choses"  Charles Sterling La nature morte de l'Antiquité à nos jours.

Mots-clés : still life, nature morte figurative, nature morte du vingt et unième siècle, nature morte réaliste, nature morte napolitaine. Fruits en peinture, effets pluie en peinture. La voix des choses. Tableaux d'objets inanimés. Choses immobiles. Nature immobile. Nature inanimée. Vie coite. Nature reposée. Stillstehende Sachen. Still-leven. Bodegon. Bodegones espagnoles. Corbeille de fruits. Stilleben. Still-life. Vie tranquille. Vie silencieuse. Réalisme en nature morte. Trompe-l'oeil de fruits. Nature morte de fruits. Fruits still life. Fruits en peinture. Grand peinture de fruits. Fruits. Bodegones. Fruits paintings. Représentation de fruits. Etalage de fruits. Fruits à l'étale. Peinture de légumes et fruits. Pommes. Bananes. Raisins. Cerises. Natura morta di frutta. Macparis. Mac2000. Boutiques. Marché. Cuisines. Scènes paysannes. Corbeilles fleuries. Charles Sterling La nature morte de l'Antiquité à nos jours. Floreros. Fiorenti. Colaciones.La force du silence. Peinture figurative. Atelier figuratif. Réalisme. Trompe-l'oeil. Nature morte française. Nature morte italienne. Nature morte hollandaise. Lieutenant Blueberry, Mike Steve Donavan Blueberry, Intégrale Blueberry, Collection Blueberry, Albums Blueberry, Série Blueberry, Une aventure du lieutenant Blueberry, Mister Blueberry, nouvelle parution Blueberry, l'actualité de Blueberry, Fort Navajo, Blueberry's, Jean Giraud, Jean Michel Charlier, Stardom, Docteur Moebius et mister Gir, Entretiens avec Jean Giraud, Casterman, Dargaud, L'univers de Gir, Les aventures de la BD, Claude Moliterni, Découverte Gallimard, Les années Pilote 1959-1989, Patrick Gaumer, 100 ans de BD, Edition Atlas, Il était une fois Blueberry, Daniel Pozzoli, Jean-Michel Charlier, Un réacteur sous la plume, salon international de la Bande Dessinée d'Angoulème, Pilote le journal d'Astérix et Obélix, Western, Neuvième art, BD Western, Musée de la Bande Dessinée, Bruxelles, Les éditeurs de Blueberry, Nouveautés Blueberry, La jeunesse de blueberry. Blueberry en 3D, Illustration de Jean Giraud, Moebius. L'univers de Moebius

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article