Retour d'Argentine et acclimatation Lundi 1 juin - lundi 8 juin 2009

Publié le par Francois-Bhavsar




 

Le Toupougato 27 5 9
Dernière photo prise au départ. La lumière du soleil levant sur la Bodéga était superbe
 

 

Aouuuuuuuf,

Je commence à me remettre de mon travail en Argentine.


A l 'aéroport de Mendoza 27 5 9



Je suis revenu surmené par le stakhanovisme peinture/dessin que j'y ai pratiqué pour profiter
de la beauté de la Cordillère et aussi  par le manque de sommeil -
je me levais un peu avant 5 heures pour tenir le blog et faire du sport,
et le soir, impossible avec les garçons de dîner avant 22.30.


Dès la descente d'avion à Orly, le jeudi 28 5 9, je suis reparti pour des
nuits festives tout le WE de Pentecôte entre l'anniversaire de Bérénice et diverses réjouissances du même acabit.
Mardi et mercredi j'ai rempli douleureusement mes impôts,
ressemblant plus à un zombi.
Nuits courtes et alcool m'ont jet-laguer à plein.



Et enfin  le jeudi 4 juin 2009, je retrouve le chemin de l'atelier.



Avec délectation mon savoir-faire, sur une petite nature morte, se défoule :


Citron et timbale  huile sur toile Juin 2009

du coup vendredi, samedi et dimanche
je m'y adonne avec une jolie frénésie :


Echalote et timbale  huile sur toile Juin 2009





Les poires Huile sur toile  51X60 Juin 2009

et je retricote ces deux tableaux :


Nature morte de célibataire Huile sur toile  50X61  juin 2009

Version précédente
Timbale, verre, et Bourgogne Huile sur toile juin 2009



Bon, d'autant que lundi je dois accrocher à Paris  une vingtaine de tableaux .
C'est au Centorial  ( ancien et superbe immeuble du Crédit Lyonnais, enfin, je crois, rue du 4 septembre ) au sein de l'entreprise LCH Clearnet.



Centorial, lundi 8 6 9, LCH Clearnet.

Les tableaux sont accrochés là jusqu'au 1° juillet.
Merci à Frédéric et Giovanna.

Dimanche, fin d'après-midi,
séance de travail  crayon à la main avec Marc D.
pour la réalisation future d'un tableau dont il a envie depuis longtemps :
il posséde une belle collection d'animaux de la faïencerie de Malicorne.
C'est un sujet et donc un tableau prometteur.










Bon, c'est pas que je m'emmerde, mais j'ai des pneus à crever.
Salut les doux dingues.



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article