Lundi, mardi, mercredi 19-21 01 09 "...L'artiste qui prend de la couleur sur sa palette, ne sait pas toujours ce qu'elle produira sur son tableau..."

Publié le par Francois-Bhavsar








Foin de faribole pour ces trois jours,
voilà le tableau en cours :
il promet l'animal :










Pour le reste, ayant depuis 4-5 mois le nez dans la forêt, dans l'atelier et dans l'ordinateur, ben, y'a plein de trucs terre-à-terre, toujours remis, qu'il a bien valu que je fasse : révision-voiture, réparation-VTT, vaccin-chien, compte-à-boucler, machin-truc-à-broutiller, visite-à-rendre, etc. La sauvagerie a des limites et le matériel aussi.


Lundi, snif, suis aller chercher mon tableau à l'église Saint-Sulpice.
Joseph et sa p'tite sainte famille avait pris goût aux boiseries XVIII° de la sacristie.
Mon garage leur rappellera la grotte natale.


L'atelier de Joseph 130X192  Huile  2008



Mardi, toujours mes chênes :




Forêt de Sénart  aquarelle  21X30  20 01 09






Mercredi, diverses visites pour préparer l'expo d'Yerres.
(2 au 15 mars 2009 - Parc Caillebotte - 91330 Yerres)









Voici la salle d'exposition,
en ce moment un peintre du nom de Cèdre y montre ses  productions.

"...L'artiste qui prend de la couleur sur sa palette, ne sait pas toujours ce qu'elle produira sur son tableau. En effet à quoi compare-t-il cette couleur, cette teinte sur sa palette ? A d'autres teintes isolées, à des couleurs primitives. Il fait mieux: il la regarde où il l'a préparée, et il la transporte d'idée dans l'endroit où elle doit être appliquée. Mais combien de fois ne lui arrive-t-il pas de se tromper dans cette appréciation? En passant de la palette sur la scène entière de la composition, la couleur est modifiée, affaiblie, rehaussée et change totalement d'effet. Alors l'artiste tâtonne, manie, remanie, tourmente sa couleur. Dans ce travail sa teinte devient un composé de diverses substances qui réagissent (...) les unes sur les autres..."

Denis Diderot, Essais sur la peinture, 1795






Bon, c'est pas que je m'emmerde mais j'ai des ponts à saboter.
Salut les pas-finis.



Ah, le petit jeu privé pour le "meilleur des maris" :
(j'vais p'têt gagner au fond) :


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article