Jeudi 20 03 08

Publié le par Francois-Bhavsar

Course à pied dans

la forêt tôt ce matin.

.

 

  Le Tutuce, toujours vaillant

. Foncé à Versailles pour avoir le temps de peindre



le bassin de Latone .







Aquarelle rapide

 

 

Bassin de Latone, chateau de Versailles      Aquarelle     23X34

 

  Déjeuner avec Jean et Vincent.

 

Puis je prends  ma permanence à l'exposition.

 

Là, j'suis énerver,ce foutu serveur



- overblog - a




supprimé les polices
et les



 tailles de
caractéres avec



lesquelles je m'amusais.



Et puis ces sauvegardes permanentes qui, maintenant, vous font




quitter votre plan de travail,
c'est gonflant.



insert :


J'les ai retrouvés, enrichis de nouveaux choix,


mais reste cette nouvelle sauvegarde


qui vous fait quitter le plan de


 travail toutes les 5 minutes, 


c'est exasperant.





Bon, pour se calmer, contemplons la mer:




I
ci une série d'aquarelle ke j'ai faite dans les années 90. 

 

 

  BALAISE, hein, ça.

 

Aquarelle sur papier  12X20

 

 

 

 

 

J'suis vraiment vénère, ces modifications rendent  pénible le travail du blog.Peut-être va falloir trouver un autre serveur.

 

Bon, d'ici demain j'vous balance un poéme


de derrière les écumes, sur la mer.

 

 

 

Là, j'ai envie de hurler, faut qu'je prenne le large. 

 

 

 

Bon , le poéme n'est pas sur la mer

mais refléte mon humeur présente.

 

J'ai fait ce que j'ai pu ; j'ai servi, j'ai veillé,


Et j'ai vu bien souvent qu'on riait de ma peine.


Je me suis étonner d'être un objet de haine,


Ayant beaucoup souffert  et beaucoup travaillé.

 

 

Dans ce bagne terrestre où ne s'ouvre aucune aile


Sans me plaindre, saignant, et tombant sur les mains,


Morne, épuisé, raillé par les forçats humains,


J'ai porté mon chaînon de la chaîne éternelle.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article